The place to be à Kyoto : Le Ritz Carlton

La "Ritz Carlton Suite" : 212 m2 de pur luxe face à la rivière Kamogawa

Fraichement ouvert en février 2014, ce 5 étoiles est un établissement incontournable de Kyoto. C’est même à ce jour l’hôtel le plus luxueux de la ville et cette aventure s’avère une réussite : j’ai été bluffée par la beauté du lieu et par son élégance. Suivez moi pour une visite en images !

15h : Check in et accueil à la japonaise

Il est tout juste 15h et j’arrive enfin à Kyoto. En tête du classement des meilleures villes du monde où il faut voyager par le célèbre Travel + Leisure, cette ville du Japon est réputée pour ses nombreux temples et sanctuaires (on en compte plus de 1600) dont 17 sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Et on comprend vite cet engouement : une culture japonaise omniprésente avec de très nombreux lieux de visite mais aussi des cérémonies du thé, de la calligraphie, … bref les expériences typiques sont monnaie courante.

Situé à 10 minutes en taxi de la gare, le Ritz Carlton bénéficie d’une magnifique situation sur les bords de la rivière Kamogawa et jouit d’une vue sur la montagne Higashiyama au loin. L’arrivée est majestrale : un lobby tout en volume, une décoration très chic qui mixe parfaitement le zen de la culture japonaise et les matières nobles, je suis sous le charme !

Le designer s’est inspiré de l’esthétique d’une maison traditionnelle Meiji pour décorer le lieu et a disséminé ici et là des œuvres d’artistes locaux. On m’accompagne dans ma chambre pour un check in personnalisé autour d’un thé vert, typique de l’hospitalité sans reproche des japonais.

15h30 : Petit tour du propriétaire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petit coin salon avec vue sur le jardin japonais

Les 134 chambres et suites se divisent en plusieurs catégories : les plus belles font évidemment face à la rivière et celles sur l’arrière donnent sur un jardin japonais. Les tons sont classiques, différentes tonalités de beige allant même jusqu’au marron, mais les détails sont nombreux : citons par exemple la salle de bain avec les fameuses fleurs sakuras (fleurs de cerisiers) sur les murs ou bien même la télévision incrustée dans le miroir. L’hôtel met la barre très haut avec la « Ritz Carlton Suite » qui fait à elle seule 212m2. Un immense salon avec une cheminée, une salle à manger privée, une salle de bain immense, le luxe absolu pour séjourner à Kyoto.

16h : L’heure de l’Afternoon Tea

lobby

Le magnifique lobby, un décor cosy pour déguster un afternoon tea

Le Lobby Lounge est le spot idéal pour le milieu d’après midi. Confortablement installée dans un canapé au cœur de ce salon/bibliothèque, je peux déguster un afternoon tea à l’inspiration française car autre atout du lieu, Pierre Hermé y a installé une boutique. Il y propose des chocolats, macarons et pâtisseries et le tea time est le moment idéal pour gouter ses créations. Mention très bien pour le macaron spécialement conçu pour le Ritz Kyoto, saveur thé matcha et sésame. Pour le panorama, on profite d’une impressionnante cascade qui fait face à l’hôtel sur plusieurs étages, visible à travers les grandes baies vitrées, un véritable havre de paix !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La boutique Pierre Hermé régale les plus gourmands !

18h : Se faire chouchouter au spa

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une arrivée princière pour accéder au spa

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Piscine chauffée de 20m pour se prélasser avant ou après un soin

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La cabine de soins pour les couples, tellement romantique !

Pour une séance cocooning parfaite, direction le spa où le travail des matières est remarquable : le bois et le granite habillent parfaitement ce lieu de détente. Il offre 7 salles de soins, une salle de relaxation, une piscine chauffée de 20m, un hammam et un sauna. Pour les plus sportifs, une salle de fitness est disponible 24h/24. On en ressort transformé, apaisé, idéal pour se relaxer après une journée à arpenter les plus beaux temples de la ville. La carte propose un grand choix de soins dont le fameux Ryokucha Serenity Ritual, leur traitement signature à base de thé vert. Quant aux produits, ils sont signés ESPA.

20h : Gastronomie à l’honneur

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le comptoir du restaurant Mizuki offre une vue magnifique sur la cascade

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La salle de teppanyaki est très intime, seulement 8 places

Pour le diner, ceux qui souhaitent rester sur une gastronomie 100% locale se tourneront vers le Mizuki qui propose 4 différents classiques de la cuisine japonaise : un repas kaiseki (assortiment de plusieurs petits plats amenés conjointement), des sushis, des tempuras (beignets de légumes ou de poissons) et un teppanyaki (cuisson sur plaque chauffante face au chef qui cuisine pour vous). Vous l’aurez compris il y a l’embarras du choix, mais le tout dans une ambiance très intime car il y a très peu de sièges pour ce restaurant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le restaurant italien offre une vue sur le jardin japonais

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Maison construite en 1908 à ce même emplacement et qui a été soigneusement restaurée et installée dans la salle du Locanda

Pour les amateurs de cuisine italienne, La Locanda met subtilement tous vos sens en éveil grâce au chef Valentino Palmisano. Je n’ai pas eu l’occasion d’y diner mais plutôt d’y déjeuner et j’ai été sous le charme de la cuisine savoureuse de ce jeune chef de 34 ans. Il allie parfaitement les recettes traditionnelles de son pays avec des ingrédients japonais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Très belle variété de pains italiens

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La soupe de châtaignes au parmesan et guanciale

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les spaghettis de Gragnano à la sardine et au fenouil

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dessert signé Pierre Hermé : Pomme de terre Charlotte, maïs, citron comme une soupe glacée

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour finir, mignardises et café

Sa table est une valeur sure de la région, un grand nombre de japonais sont venus par exemple pour un déjeuner d’affaire. A la fin du repas, j’ai eu le privilège d’avoir une longue conversation avec le chef qui m’a expliqué son parcours et sa cuisine, une expérience très enrichissante. Il m’a même invité le soir même pour venir déguster son plat signature, ses spaghettis à la tomate qui sont un vrai délice.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le chef Valentino Palmisano qui nous a transmis sa passion pour la cuisine italienne le temps de quelques heures

Le plat

Le plat signature de Valentino : des spaghettis à la tomate, un plat traditionnel et délicieux

Le lendemain, déjà l’heure de partir …

C’est avec regret que je quitte cette petite pépite ! Il est temps pour moi de poursuivre ma route au pays du soleil levant. Mais une choses est sûre, lors de mon prochain passage à Kyoto, je ne manquerai pas d’y faire un petit saut !

Situation geographique
Personnel
Equipements
Rapport qualité/prix
Moyenne

Informations pratiques

  • Chambres standards à partir de 420€, réservez la votre sur le site de Booking
  • Pensez à faire une selection des temples et sanctuaires que vous souhaitez voir car ils sont si nombreux qu’il vaut mieux avoir un peu en tête ce que l’on veut visiter. Si je peux vous aider ce sera avec plaisir !
  • Pour les temples incontournables comme le Pavillon d’or ou le Pavillon d’argent par exemple, il y a beaucoup de monde, privilégiez donc l’ouverture.
  • J’ai bénéficié de l’accompagnement d’un guide sur place qui est super ! Il vous concoctera un planning sur mesure, n’hésitez pas à me demander dans les commentaires son contact.

1 Comment

  • Marie dit :

    Coucou Flo,
    Il a l’air somptueux ce Ritz, je connais celui de NYC et il est génial aussi je te conseille d’y aller quand tu iras sur la grosse pomme. Profite bien !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *