Un séjour de rêve au Whatley Manor

© Whatley Manor

Après la superbe découverte du Manoir aux Quat’Saisons tout près de la jolie ville d’Oxford, il est temps de poursuivre ce road trip avec un autre établissement : le Whatley Manor. Depuis 2003, ce manoir s’est métamorphosé en hôtel de luxe pour le plus grand bonheur des hôtes qui y séjournent. En février 2017, le chef Niall Keating a repris les rênes du restaurant gastronomique, donnant un joli coup de modernité à cet établissement 5 étoiles.

Un manoir datant de 1857

Le Whatley Manor symbolise parfaitement la vision du manoir anglo-saxon que l’on a tous dans nos têtes : une vieille bâtisse datant de 1857 au cachet fou, 5 hectares de jardins divisés en 26 thèmes, bref un environnement bucolique à souhait où l’on a envie de poser ses valises pour s’y ressourcer. Il appartient au fameux catalogue Relais & Châteaux mais aussi à celui de Pride of Britain qui recensent les plus beaux hôtels du Royaume Uni.

L’intimité avec seulement 23 chambres

Du côté de l’hébergement, on est bien loin des immenses hôtels que l’on trouve dans les capitales du monde. Ce sont seulement 23 chambres et suites au design unique avec des tons vifs et colorés et une déco plutôt « old school », fidèle à l’image du manoir que l’on imagine. Ma suite pour les deux prochaines nuits est très spacieuse avec une partie salon et une partie nuit bien distinctes et offre une vue sur les autres ailes du manoir et la nature environnante. Une belle touche de modernité est apportée par l’équipement TV et sonore de la très prestigieuse marque Bang & Olufsen.

La gastronomie étoilé de Niall Keating

En février 2017, le Whatley Manor a été charmé d’accueillir en ces murs un des jeunes chefs les plus prometteurs de sa génération. Il s’agit de Niall Keating, 27 ans, qui après un parcours mondial à Copenhague mais aussi à San Francisco dans le prestigieux restaurant Benu récompensé de 3 étoiles Michelin, a regagné le Royaume Uni et plus précisément les cuisines du Dining Room, le restaurant gastronomique du Whatley Manor. En un an à peine, il a gagné une étoile Michelin et s’est attiré les charmes de sa clientèle. Il a aussi décroché cette année le titre de jeune chef européen de l’année décerné par Michelin pour récompenser ses progrès culinaires et son potentiel, le gage d’un avenir prometteur !

Le salon parfait pour prendre l’apéritif

L’apéritif au coin du feu

Après ce pitch alléchant, je vous avoue que je me fais une joie de découvrir sa cuisine ! Elle est moderne et s’inspire largement de la gastronomie française, japonaise et coréenne, et je m’en régale d’avance. Avant de nous attabler au Dining Room, nous en profitons pour prendre un apéritif au bord de la cheminée dans l’un des salons du manoir. Avec une coupe de champagne dans la main, nous découvrons le menu unique qui est proposé pour le service du soir. Le temps de quelques changements (mon compagnon et moi-même n’aimons pas le pigeon … et il sera remplacé par du poisson!) puis il est déjà temps de se diriger vers la salle de restaurant.

Le défilé des plats commence, les mets sont toujours plus goûteux les uns que les autres et on découvre une grande originalité des saveurs. On retrouve en bouche les influences japonaises à l’instar de ce tofu surmonté de caviar Exmoor et accompagné d’un bouillon au poulet qui est mon coup de cœur. Etant une grande amatrice de la cuisine japonaise, ces saveurs me transportent littéralement un mois en arrière lors de mon séjour à Tokyo ! Même chose avec ce sushi en trompe l’oeil où une fine tranche de turbot parfumé au yuzukosho surmonte un morceau de poire. Nous terminons ce repas sur une jolie note sucrée et nous sommes complètement sous le charme de ce jeune chef. Emotions, voyage des saveurs, voilà ce que l’on attend quand l’on va dans un restaurant étoilé et pour ce soir, le pari est réussi !

Mon coup de coeur : le tofu surmonté de caviar Exmoor et accompagné d’un bouillon au poulet

Sushi en trompe l’oeil où une fine tranche de turbot parfumé au yuzukosho surmonte un morceau de poire

La tarte au maquereau

Le tortellini

Le flétan et jambon ibérique

Miel, caramel et crème

La Grey’s Brasserie : l’option casual parfaite pour le second diner

Le lendemain soir, nous avons opté pour une cuisine britannique plus décontractée à la Grey’s Brasserie. Dans une ambiance plus casual, avec de grandes banquettes et une déco plus moderne, ce restaurant est très populaire auprès de la clientèle locale tout comme des résidents au manoir. C’est une très bonne alternative au Dining Room. La cuisine de bistrot est parfaitement maitrisée, on retrouve à la carte des plats délicieux mais aussi des desserts gourmands comme cette panna cotta au buttermilk (équivalent du babeurre) avec un sorbet au citron vert.

La brasserie © Whatley Manor

La panna cotta

Du côté des nouveautés, le manoir a vu les choses en grand avec la Green Room qui est un espace dédié aux événements culinaires, aux dégustations et aux soirées à thèmes. Ainsi plusieurs fois par mois, ce sont des chefs extérieurs qui viennent cuisiner ou bien ce sont des dégustations autour du vin ou du fromage, ou bien même des soirées sur la gastronomie d’un pays comme ça a été le cas récemment avec la cuisine indienne.

La Green Room © Whatley Manor

Le spa et les jardins : de quoi largement s’occuper pendant 48 heures

Entre ces délicieux repas me diriez-vous, qu’y a-t’il à faire ? Tout d’abord, il faut profiter du spa nommé L’Aquarias avec ses 6 salles de soins et ses équipements tel que sa piscine intérieure qui se prolonge à l’extérieur, son tepidarium où il fait bon se relaxer et son lounge qui permet de se restaurer en surplombant la piscine. Pour les soins, ce sont les marques Natura Bissé ainsi que Ila Spa ont été choisies. Ensuite il ne faut pas oublier de découvrir les jardins qui sont absolument superbes. Bien que le beau temps n’ait pas été au rendez vous lors de notre séjour en ce début avril, cela ne nous a pas empêché de les découvrir entre 2 averses et cela pour notre plus grand bonheur.

Le Tepidarium © Whatley Manor

Mon avis

Venir au Whatley Manor est une vraie destination en soi. Nous aurions pu découvrir la richesse de la région mais nous avons décidé de rester en ses murs et nous avons pu nous ressourcer ici pendant plus de 48 heures. Au delà du cachet fou de cette ancienne demeure, c’est aussi la cuisine du jeune chef Niall Keating qui a contribué à rendre ce séjour inoubliable. Une chose est sûre : on va entendre parler de lui dans les années à venir et il promet un avenir radieux au Whatley Manor.

J’ai aimé :

  • Un lieu complet pour une expérience de détente où l’on peut se couper du monde
  • Restaurants au top : que ce soit le restaurant étoilé ou la brasserie, j’ai eu un gros coup de cœur pour la proposition gastronomique
  • Le spa : un atout majeur pour compléter le séjour

J’ai regretté :

  • Le petit déjeuner : petite déception, le buffet continental pourrait être amélioré.
  • Le manque de modernité de la chambre : chauffage à l’ancienne, pas de console centrale pour les lumières, … un petit peu compliqué de d’y retrouver !

Informations pratiques

  • Suite à partir de 499£, chambres à partir de 325£ avec petits déjeuners et accès au spa.
  • Diner au Dining Room du mercredi au dimanche uniquement.
  • La Grey’s Brasserie est ouverte tous les jours pour le déjeuner et le diner
  • Plus d’informations sur leur site web

Un grand merci au Whatley Manor pour l’invitation à découvrir leur établissement. Bien évidemment, je reste libre de mes propos dans cet article !

Connaissez vous le Whatley Manor ? N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou de vos questions dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux.

Suivez mes expériences sur les réseaux sociaux : facebooktwitter et instagram ! Mais aussi partagez mon article si il vous a plu avec les boutons ci dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *