Naoshima : l’île japonaise de l’art contemporain

La fameuse citrouille jaune de Yayoi Kusama : le symbole de Naoshima !

Cette petite île japonaise de la mer intérieure est une vrai merveille connue mondialement ! Elle est célèbre pour ses musées d’art contemporain à l’architecture très originale mais aussi pour ses sculptures disséminées à travers toute l’île. Pour mon 3ème séjour au Japon, il était temps pour moi de découvrir ce lieu unique au monde !

Le concept

C’est dans les années 80 qu’est né le concept : Soichiro Fukutake, un célèbre homme d’affaire japonais, décide de s’associer à l’architecte en vogue du moment, Tadao Ando, pour donner une seconde vie à cette île. Ils imaginent ensemble plusieurs musées dont le plus connu est le Benesse House. Le concept qui a été développé sur cette île est la mise en relation de l’art, de la nature et de l’architecture : c’est un pari parfaitement réussi !

Le Benesse House

Ce musée est une vraie merveille. Il faut savoir que l’architecture du bâtiment vaut à elle seule la visite : le béton brut se marie à de grandes ouvertures qui offrent un vue époustouflante sur la mer. La majorité de la collection permanente est centrée sur l’art contemporain d’après guerre. Personnellement, je ne suis pas une grande connaisseuse en matière d’art et hormis quelques œuvres qui m’ont charmé, c’est plutôt l’architecture du lieu qui m’a conquise.

Le bâtiment avec toujours le béton brut omniprésent (source : Benesse House)

(source : Benesse House)

Le restaurant au coeur du Benesse House

Un hébergement de luxe

Ce musée qui a ouvert en 1992 abrite aussi un hôtel de luxe. C’est une véritable aubaine pour les férus d’art contemporain de dormir au sein même d’un musée. Les chambres sont parfaitement intégrées dans le lieu, le style est hyper minimaliste et ultra contemporain. Mais attention, il faut réserver tôt : les chambres se remplissent très vite et même au mois de novembre et en m’y prenant un mois et demi avant, je n’ai malheureusement pas pu trouver la moindre disponibilité …

La Beach Suite avec sa déco minimaliste : j’adore ! (source : Benesse House)

Mon coup de cœur : le Chichu Art Museum

La visite continue avec le Chichu Art Museum et là, gros coup de cœur. « C’est magnifique » était la seule phrase que je répétais en boucle ^^ Imaginé lui aussi par Tadao Ando, son architecture est bien différente du musée précédent : il est quasiment sous terrain ! On a l’impression de pénétrer dans un bunker, on emprunte des sortes de coursives en béton brut pour arriver au cœur du bâtiment.

Seule la lumière du jour pénètre par quelques endroits pour illuminer les œuvres. Ici c’est une toute petite collection qui est présentée : il y a un espace pour chaque artiste comme Claude Monet, Walter de Maria et James Turrell. Pour moi c’est vraiment le lieu à ne pas louper à Naoshima !

Coup de coeur pour l’architecture du musée imaginé par Tadao Ando (source : Benesse House)

Cette oeuvre de Walter de Maria m’a vraiment plu : difficile d’expliquer pourquoi mais j’ai adoré (source : Benesse House)

Le Lee Ufan Museum

Le 3ème musée que j’ai visité fut le Lee Ufan Museum. A l’exception de quelques unes de ses œuvres, l’artiste coréen ne m’a pas totalement convaincu … Mais comme pour les précédents musées, le bâtiment est exceptionnel et la vue sur la mer aura eu le mérite de me charmer.

La Silent Room : oeuvre de Lee Ufan (source : Benesse House)

Mes conseils

Ce sont à mes yeux les 3 incontournables à ne pas louper si vous passez par Naoshima. Bien évidemment tout dépend du temps que vous avez à consacrer à la visite de l’île. Il faut savoir aussi qu’il y a de jolies plages et des points de vue sympa à aller découvrir. Si comme nous vous avez un temps radieux, vous allez pouvoir profiter de l’île en elle même.

Pour conclure je dirai que Naoshima est une étape incontournable si vous aimez l’art. Pour ma part je ne l’inclurai pas forcement dans un premier voyage au Japon comme le font certains voyagistes mais plutôt pour un voyage ultérieur.

Il y a aussi de très belles choses à découvrir ici comme par exemple les bains publiques (et toujours design) (source : Benesse House)

Informations pratiques

  • Même si l’île est petite (8km2), déambuler à pied reste sportif … Pensez à la location de vélo à la sortie du ferry. Pour ma part, nous avions une voiture de location que nous avons pu amener avec nous sur l’île.
  • Il faut savoir que le lundi tous les musées sont fermés excepté le Benesse House. C’est indéniablement le meilleur jour pour découvrir l’île en toute quiétude. Si vous avez 2 jours à consacrer à Naoshima, prenez le ferry le lundi matin, visitez l’île et ses extérieurs ainsi que le Benesse House dans la journée puis passez la nuit sur place. Le lendemain, vous pouvez donc visiter les autres muséums.
  • Le café Benesse est idéal pour prendre une petite pause avec vue sur la mer. Le cadre est exceptionnel … mais la qualité de la nourriture n’est clairement pas à la hauteur. Optez pour un Perrier;)
  • Les photos sont interdites dans les musées c’est pourquoi la plupart des clichés affichés sur l’article proviennent de sources officielles.
  • Plus d’informations sur le site http://benesse-artsite.jp/en/

Alors une escapade sur l’île de Naoshima ça vous tente ? Connaissez vous déjà ce petit coin du Japon ? N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou de vos questions dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux.

Suivez mes expériences sur les réseaux sociaux : facebook, twitter et instagram ! Mais aussi partagez mon article si il vous a plu avec les boutons ci dessous !

2 commentaires

  • Solene dit :

    Décidement cette île est vraiment super, ca m’a fait plaisir de revoir certaines oeuvres et je me suis rendue compte avec ton article que j’en avais loupé certaines !

    • florence dit :

      Oui même chose pour moi avec ton article, bien que je sois restée 2 jours sur place j’ai loupé des choses … mais bon on ne peut pas tout voir !

      C’est vraiment un coin du Japon très atypique, je ne regrette pas une seule seconde de m’y être rendue 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *