Mon expérience années 30 à l’hôtel Belles Rives

© Belles Rives

Au cœur de ce road trip, Antibes est le spot idéal pour poser ses valises et rayonner dans le coin. On y trouve l’hôtel Belles Rives, palace mythique des années folles qui a vu passer de nombreuses célébrités depuis les années 30. Le charme opère immédiatement : je m’imprègne dès les premiers pas de son atmosphère élégante mais qui a su conserver une certaine décontraction. Retour sur ce 5 étoiles qui m’a fait revivre cette époque festive.

Une histoire qui remonte aux années folles

La petite histoire commence dans les années 30. Scott Fitzgerald et son épouse Zelda tombent sous le charme de la région et s’installent dans la « Villa Saint Louis » qui va devenir le lieu de villégiature des riches américains. Cela devient le spot tendance où la jet set aime se retrouver pour profiter du bord de mer mais aussi pour faire la fête et faire couler le champagne à flots.

Le lobby a conservé son look des années 30 (© Belles Rives)

En 1929, cette villa devient l’hôtel Belles Rives et c’est Bonna et Simone Estène qui succèdent au couple Fitzgerald. En 2001, Marianne Estène Chauvin, leur petite fille, reprend les rênes de cet établissement mythique. Elle rachète en 2006 l’hôtel Juana, lui aussi 5 étoiles, situé à une centaine de mètres pour fonder le groupe Belles Rives. C’est donc une histoire de famille qui se perpétue et cela a contribué bien évidemment au respect du lieu et de son âme.

Un look années 30 du lobby jusqu’aux 42 chambres et suites

Du côté de l’ambiance, l’atmosphère années 30 est immédiatement palpable depuis l’entrée dans les lieux : que ce soit dans le choix des matériaux ou bien du mobilier, on sent le réel soucis de coller au plus près aux origines du lieu. Même chose dans les 42 chambres et suites. Elles offrent pour certaines une magnifique vue sur la mer et possèdent une décoration intérieure affirmée : couleurs, motifs géométriques, on est loin du style épuré scandinave mais plutôt dans la chaleur et l’opulence.

La suite Zelda, une des plus belles de l’établissement ! (© Belles Rives)

La Passagère, récompensé par une étoile Michelin

Cet hôtel 5 étoiles ne serait pas complet sans un restaurant gastronomique. C’est chose faite avec « La Passagère », restaurant récompensé par une étoile Michelin et dont le chef Aurélien Véquaud fait découvrir à ses hôtes une cuisine qui met en valeur le terroir méditerranéen. Et comble du chic, la salle de restaurant, rénovée en 2016, affiche un look Art Déco absolument splendide. En plus d’admirer la mer grâce aux imposantes baies vitrées, on peut également observer les grandes fresques, les jeux de miroirs mais aussi les mosaïques qui ornent les imposants piliers. Une explosion de couleurs qui ne laisse pas indifférent.

La superbe salle de restaurant dans le look Art Déco (© Belles Rives)

Le restaurant « La Passagère » prend ses airs d’été ! (© Belles Rives)

Les mises en bouche

Le carpaccio de loup

Le veau

Sans oublier le fromage !

Le citron du jardin, soufflé qui est l’un des desserts signature !

Le Bar Fitzgerald : notes jazzy et fauteuils clubs

Avant ou après le passage au restaurant gastro, il ne faut pas oublier de se rendre au Bar Fitzgerald. C’est un véritable bar d’époque avec ses fauteuils clubs, ses tableaux de maître et son parquet en chêne, le tout avec les notes jazzy du pianiste. Parfait pour un apéritif ou un dernier verre !

Le Bar Fitzgerald dans son style d’époque (© Belles Rives)

Le Belles Rives côté plage

Pendant la période estivale, la carte maitresse du Belles Rives reste sa plage privée. Un immense ponton avec débarcadère, un solarium avec des transats sans oublier le lounge bar et le restaurant qui sert une cuisine estivale vont charmer les adeptes de farniente. Et pour ceux et celles qui veulent s’adonner aux plaisirs aquatiques, le Belles Rives Ski Nautique Club est là pour vous faire découvrir l’un des sports les plus courus dans les années folles, le ski nautique.

Le restaurant de la plage avec sa cuisine estivale (© Belles Rives)

Quelques transats pour un peu de farniente ! (© Belles Rives)

Ou du ski nautique pour les plus sportifs ! (© Belles Rives)

Depuis 2006, l’hôtel Juana a rejoint le groupe Belles Rives. Tout comme ce dernier, il a vu le jour dans les années 30 et possède une riche histoire. Il suffit de se rendre dans le lobby pour y trouver cet imposant ascenseur d’époque tout de bois vêtu qui nous ramène quelques décennies en arrière. Avec ses 40 chambres et suites, il est une bonne alternative aux Belles Rives.

L’hôtel Juana

Mon avis

Cet hôtel 5 étoiles est un établissement mythique sur la Côte : tout d’abord avec sa restauration minutieuse qui nous transporte littéralement dans les années 30 mais aussi avec son sublime ponton et son accès sur la mer qui régaleront les amateurs de farniente. C’est sans oublier la cuisine étoilé du restaurant La Passagère qui régalera les plus gourmets. Un lieu idéal pour s’imprégner quelque peu de cette époque des années folles.

Informations pratiques

Un grand merci à l’hôtel Belles Rives pour l’invitation à découvrir leur établissement. Bien évidemment, je reste libre de mes propos dans cet article !

Connaissez vous le Belles Rives ? N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou de vos questions dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux.

Suivez mes expériences sur les réseaux sociaux : facebooktwitter et instagram ! Mais aussi partagez mon article si il vous a plu avec les boutons ci dessous !

2 commentaires

  • La déco de l’hôtel est vraiment très belle, ça change beaucoup des hôtels qui commencent à tous se ressembler dans leur décoration et architecture de plus en plus sobre !

    • florence dit :

      Tellement d’accord, il y a beaucoup de standardisation de nos jours dans les hôtels ou bien même dans les restaurants et cela fait du bien d’être projeté dans une autre époque comme au Belles Rives !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *