Art, gastronomie et hôtellerie de luxe à La Villa La Coste 

(© Villa La Coste)

Voila un des derniers nés de l’hôtellerie de luxe française, il y a cela deux ans à peine !! Et je dois dire qu’il porte notre drapeau bien haut quand on voit le niveau de prestige de la Villa La Coste ! Hotel design et trendy, il n’existe à ce jour aucun équivalent en France. Et c’est aussi cela que je recherche dans les lieux où je séjourne, un côté « unique » et « exclusif » qui rend l’expérience inoubliable ! Pari rempli avec ce domaine qui combine vignoble, art contemporain, gastronomie de haut vol et prestations hôtelières exceptionnelles !

Vignoble et art contemporain : le duo gagnant !

Dès l’arrivée au château La Coste , j’ai immédiatement compris l’envergure du projet qui a été initié il y a quelques années seulement. On a eu droit à une arrivée hallucinante avec ce somptueux portail qui s’ouvre sur une allée bordée d’arbres et qui dessert le château. C’est une immersion directe dans l’art avec l’araignée de Louise Bourgeois, un des ouvrages les plus mythiques de ces dernières décennies, qui trône sur un plan d’eau pour nous souhaiter la bienvenue. Elle est l’une des 30 œuvres d’art contemporain disséminées dans le domaine et dont le parcours constitue une balade fort agréable en pleine nature.

C’est une immersion directe dans l’art avec l’araignée de Louise Bourgeois qui nous souhaite la bienvenue (© Villa La Coste)

Des pointures de l’art contemporain

Le propriétaire des lieux Patrick McKillen a fait appel à la crème de la crème des artistes pour réaliser œuvres d’art et bâtiments comme le célèbre architecte japonais Tadao Ando, star de la scène mondiale, qui a réalisé le Centre d’Art tout de béton vêtu. Si vous me suivez depuis quelques années, vous vous souvenez surement de mon séjour à Naoshima, petite île du Japon où j’ai découvert les travaux de Tadao Ando et dont je suis littéralement tombée sous le charme ! A cela s’ajoute une galerie signée par Jean-Michel Wilmotte, à qui on doit également le célèbre palace la Réserve Ramatuelle, et un pavillon de la photographie imaginé par Renzo Piano, le tout au coeur des 130 hectares de vignes cultivées en agriculture biologique.

Le propriétaire des lieux a fait appel à la crème de la crème des artistes pour réaliser œuvres d’art et bâtiments (© Villa La Coste)

Un régal des papilles

Pour parfaire ce lieu unique, ce sont plusieurs espaces de restauration qui ont été pensés pour compléter cette expérience artistique. Le restaurant Mallmann propose une nouvelle cuisine argentine avec pas moins de 7 techniques de cuisson différentes. Le célèbre chef argentin Francis Mallmann, formé parmi les plus grands chefs français, ravit les papilles des carnivores. Dans une ambiance plus estivale, La Terrasse offre à la carte des recettes simples tandis que le restaurant Tadao Ando accueille les gourmands à déjeuner mais aussi tout le long de la journée.

Le restaurant Mallmann (© Villa La Coste)

Une expérience artistique immersive dans les 28 villas suites

Pour rejoindre La Villa La Coste, il faut pour cela laisser derrière nous le château et arpenter une petite route réservée aux hôtes uniquement. Elle mène à la partie hôtel qui s’intègre parfaitement dans la nature, avec ses lignes épurées et ses toits végétalisés. Une poignée d’happy few dont on fait partie aujourd’hui sont invités ici à la détente et à la douceur de vivre dans l’une des 28 villas suites, dont 10 possèdent même une piscine privée.

Arrivée à l’hôtel
La piscine (© Villa La Coste)
L’établissement compte 28 villas suites, dont 10 possèdent même une piscine privée (© Villa La Coste)

A l’intérieur c’est une combinaison de bois clair, marbre et pierre brute mais aussi la nature à perte de vue avec une terrasse d’ou le panorama sur le Lubéron est à couper le souffle. Ultra spacieuses et contemporaines, elles sont baignées de lumière naturelle et possèdent une luminosité incroyable. Tout comme l’ensemble de la villa suite, la salle de bain semble tout droit sortie d’un célèbre magazine de déco à l’instar de la baignoire taillée dans un bloc de marbre. Une intimité totale et une expérience artistique immersive qui se poursuit jusqu’à notre chambre et qui a fait chavirer mon cœur !

A l’intérieur c’est une combinaison de bois clair, marbre et pierre brute
La suite est baignée de lumière naturelle et possède une luminosité incroyable
Agrémentée de photos et de livres d’art, on se sent immédiatement comme chez soi dans cette superbe suite !
Les tonalités sont claires, blanc et beige omniprésent
La terrasse
La salle de bain semble tout droit sortie d’un célèbre magazine de déco 

Mon étoilé coup de cœur de cette fin d’année : « Louison »

Ce lieu intimiste apprécié par les esthètes est aussi celui des amoureux de la gastronomie de haute volée. Le restaurant « Louison », nommé ainsi pour rendre hommage à Louise Bourgeois dont la sculpture « The Couple » attire tous les regards dans la salle, est déjà auréolé d’une étoile Michelin et cela après un an d’ouverture à peine. Le chef Gérald Passédat, triplement étoilé dans son restaurant « Le Petit Nice » à Marseille, rend hommage aux saveurs provençales et complète à merveille l’art omniprésent à la Villa La Coste avec des assiettes résolument modernes et surprenantes. Ce lieu débordant d’énergie a été une véritable source d’inspiration pour le chef qui déploie une palette de saveurs entre terre et mer.

Le chef Gérald Passédat rend hommage aux saveurs provençales
L’oeuf de poule en amuse bouche
Bayaldi et eau de tomate, soupçon de sucs d’araignée de mer
Tourteau rôti de Vendée aux plusieurs poivres, infusion de menthe potagère
Le ris de veau cuit sur les braises aux saveurs d’été, vert de poireaux, foie de veau et huitre de Camargue
Feuillant chocolat noir « Abysse de Passedat », fraicheur de pêches de vigne et mûres sauvages
Mon dessert : un pur délice !

Quant à la salle de restaurant, une fois de plus c’est une merveille architecturale : ce cube de verre bordé par un miroir d’eau est aménagé dans le plus pur style design, une créativité débordante qui ravit les amoureux d’art. Nous nous sommes régalés avec un menu raffiné et tout en surprise, des goûts et des associations savoureuses accompagnées par les meilleurs vins du domaine. Nous sommes ressortis avec le sentiment d’avoir vécu une expérience absolument unique et l’envie d’aller faire un petit tour à Marseille pour en découvrir davantage sur le chef !

La salle de restaurant est une merveille architecturale  (© Villa La Coste)
Le restaurant « Louison », nommé ainsi pour rendre hommage à Louise Bourgeois dont la sculpture « The Couple » attire tous les regards dans la salle (© Villa La Coste)

Un sentiment d’exclusivité

Le lendemain matin, direction le lobby pour prendre le petit déjeuner ! Question ambiance, c’est une véritable galerie d’art où l’on apprécie dès le matin le dynamisme de ce lieu débordant d’énergie, sans oublier la plus belle œuvre d’art de la pièce : le fabuleux spectacle de la campagne provençale à perte de vue ! Comble du prestige, dans cet établissement les horaires sont plutôt extensibles (le petit déjeuner est servi jusqu’à midi … voire même à toute heure de la journée !), chose qui symbolise pour moi le luxe ultime, celui de pouvoir choisir son emploi du temps ! C’est aussi cela le prestige à la Villa La Coste, une exclusivité à toute épreuve qui est dispensée pour une poignée d’hôtes. De l’accueil ultra VIP qui conjugue décontraction et personnalisation à la pointe, en allant jusqu’au service friendly et attentif aux moindres envies, le niveau est à son paroxysme !

L’hôtel est une véritable galerie d’art (© Villa La Coste)
La star c’est la vue ! (© Villa La Coste)
Le buffet du petit déjeuner, mais tout ce que l’on souhaite est préparé minute !
Oeufs Bénédicte et la vue : un must !

Le spa : un concept sur mesure

Le spa est dans la même lignée créative que l’hôtel, un lieu à l’esthétique irréprochable que l’on doit au célèbre architecte hongkongais André Fu. Les matières naturelles sont idéales pour réconcilier le corps et l’esprit tout comme la gamme de produits bio utilisés dans les soins qui font appel à des ingrédients naturels. Ce lieu hors du commun est le spot idéal pour venir se reconnecter à soi lors des retraites « Slow Life » qui sont de véritables pauses de 4 à 7 jours. Quant aux thérapeutes, ce sont des pointures dans leur domaine d’expertise et de véritables génies du bien-être.

Le spa est un lieu hors du commun pour se reconnecter à soi (© Villa La Coste)

Mon avis

La Villa La Coste c’est un secret bien gardé et qui est devenu dès son ouverture un repaire d’initiés. C’est le lieu de prédilection des amoureux de l’art et de l’architecture qui veulent s’offrir une expérience hédoniste dans un lieu unique en France. On manque de superlatifs pour décrire ce lieu exceptionnel, où la beauté est célébrée dans chaque recoin. Ce moment d’exception est parfaitement complété par les plaisirs de la table, notamment au restaurant « Louison » qui est d’une réjouissance sans faille. Un hôtel où le mot luxe prend tout son sens et cela pour la grande exigeante que je suis !

J’ai aimé :

  • Lieu unique : centre d’art, hôtel de luxe, vignoble, le tout dans un même lieu !
  • Les plus petites villas sont déjà d’un luxe inouï, les plus grandes sont justes magiques !
  • Restaurant « Louison » : une table à tomber, une expérience unique !

J’ai regretté :

  • Pas grand chose, on n’est pas loin du sans faute !

Informations pratiques

  • Plus d’informations sur leur site web
  • Suite Villa au tarif de 950€ en ce début Octobre 2018

Un grand merci à la Villa La Coste pour l’invitation à découvrir leur établissement. Bien évidemment, je reste libre de mes propos dans cet article !

Connaissez vous la Villa La Coste ? N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou de vos questions dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux.

Suivez mes expériences sur les réseaux sociaux : facebooktwitter et instagram ! Mais aussi partagez mon article si il vous a plu avec les boutons ci dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *