24h dans un Ryokan, un Hébergement à la Japonaise

Dormir dans un ryokan est une expérience incontournable comme je vous le disais dans mon article sur les 10 expériences à ne pas louper au Japon. Il n’y a pas mieux pour s’imprégner du mode de vie nippon le tout dans un cadre enchanteur. Durant mes 3 séjours au pays du soleil levant, j’ai eu l’occasion de tester une dizaine de ryokans et j’en profite donc pour vous donner un petit aperçu !

Un ryokan est surement un terme que vous n’avez jamais entendu si vous n’avez pas encore découvert ce pays. En fait c’est une auberge traditionnelle dans laquelle vous pouvez passer la nuit. Mais attention, ne croyez pas qu’il s’agisse simplement d’un lieu pour dormir, c’est une destination à part entière, un endroit où l’on peut se relaxer et profiter de la quiétude pour se reposer. Il faut savoir que les japonais ont très peu de jours de congés et qu’ils profitent vraiment de leurs vacances pour se reposer sans trop regarder à la dépense et c’est donc pour eux le moyen de couper avec le quotidien.
On compte environ 70 000 ryokans à travers le Japon, et cela dans une large gamme de prix. Cependant si vous en cherchez un dans une destination assez touristique, il faudra mettre la main au portefeuille car les prix sont assez élevés.

16h : L’heure d’arrivée

L’arrivée se fait en milieu d’après midi. Après avoir laissé vos chaussures à l’entrée et avoir revêtus une paire de chaussons qui ne vous quitteront plus dans l’établissement, il est temps de se diriger vers la réception. Le plus souvent, on vous offre un thé de bienvenue et quelques douceurs que ce soit dans une jolie salle attenante ou bien directement dans votre chambre.

Petite collation de bienvenue dans notre ryokan à Takayama

Petite collation de bienvenue dans notre ryokan à Takayama

La découverte de la chambre

Je crois que ce qui m’a le plus surpris la 1ere fois, ce fut la simplicité et le côté épuré de la chambre : pas de fioritures, de décoration tape à l’oeil, même dans une chambre à 400€ la nuit ne vous attendez pas à des signes ostentatoires. Le style japonais se veut simple : une table basse et ses fauteuils à même le sol occupent la pièce centrale recouverte de tatamis. Ce qui diffère dans les chambres plus ou moins luxueuses est pour nous occidentaux une question de détails : des tatamis plus beaux (oui oui à force on fait la différence ^^), une table de plus belle qualité, la vue sur la nature, …

Dans certains cas (comme par exemple dans le ryokan Kurayado Iroha situé à Miyajima dont je vous ai déjà parlé ici), la chambre peut être à la mode occidentale, c’est à dire que vous avez une partie avec des lits et une autre avec des tatamis, ce qui est pour le coup un peu plus confortable.

Notre ryokan a Takayama : le Oyado koto no yume

Notre ryokan à Takayama : le Oyado koto no yume

Ma chambre dans un style occidental à Miyajima

Notre chambre dans un style occidental à Miyajima

Dans le placard, on trouve un yukata (kimono léger) que l’on portera dans sa chambre mais aussi dans les salles de restauration ou pour aller au bain. Il n’est pas rare dans certaines villes thermales de voir des touristes qui se baladent dans la rue en yukata car ils se rendent d’hôtels en hôtels pour tester leurs bains. Je crois que c’est l’élément qui a été le plus déstabilisant pour moi c’est à dire de savoir si l’on ne commet pas d’impair, on a quand même l’impression quelques fois de descendre manger en pyjama et c’est assez déroutant.

Coup de coeur pour ce joli yukata !

Coup de coeur pour ce joli yukata !

 

17h : Relaxation dans les bains

Le temps fort du séjour dans un ryokan est le moment du bain. Pour les établissements les plus haut de gamme, vous pouvez avoir un bain dans votre chambre, ce que j’ai pu tester lors de ma visite de la ville de Beppu.

Notre chambre avec bain privé à Beppu (source : Shiosai No Yado Seikai)

Notre chambre avec bain privé à Beppu (source : Shiosai No Yado Seikai)

Sinon direction le sento où les bains sont séparés par genre. Dans quelques rares cas on trouve des bains mixtes, mais il ne faut pas avoir peur de la nudité car la baignade se veut dans son plus simple appareil … Après avoir lu et relu les quelques règles de base, la gène mise au vestiaire avec ses habits, on peut pénétrer dans les bains. Au préalable, n’oubliez pas de vous lavez dans les espaces prévus à cet effet avant de rentrer dans les bains chauds. Dans les stations thermales il s’agit d’onsen ce qui veut dire que ce sont des bains chauds naturels. Certains ryokans disposent de bains extérieurs avec une vue plutôt magique et pour le coup cela contribue grandement à la relaxation. Petit bémol cependant concernant la température de l’eau : il faut l’aimer vraiment très très chaude !!! Il m’est arrivé dans certains bains de ne pas pouvoir tremper plus que mes jambes ! Mais cela ne semble poser aucun problème aux japonais ^^
Certains ryokans proposent des bains privatifs ou appelés bains familiaux, idéal si vous voulez en profiter avec votre chéri.

Le bain extérieur au Kurayado Iroha sur l'île de Miyajima

Le bain extérieur au Kurayado Iroha sur l’île de Miyajima (source : Kurayado Iroha)

19h : Le repas

Autre différence culturelle, ici on mange relativement tôt : on peut diner entre 17h30 et 19h30. Servi dans une salle commune ou en chambre, le repas est un vrai moment de bonheur, c’est un assortiment de nourriture locale qui vous attend : viande, poisson cru et cuit, tofu, soupe sans oublier le riz bien sur ! Pour les hébergements les plus luxueux ce sera un repas de type kaiseki qui se veut plus élégant et plus raffiné. C’est toujours pour moi un vrai moment de plaisir de gouter ces petits plats si gouteux et si différents de la cuisine française.

img_6315

img_6322

21h : On regagne sa chambre

Après le repas, vous pouvez retourner dans les bains qui ferment la plupart du temps vers 23h. Sinon direction votre chambre où l’on aura installé les futons pour la nuit. Concernant le confort de cette literie, j’ai remarqué de grandes disparités en fonction des ryokans : certains étaient plutôt confortables et d’autres moins, cependant je vous conseille lors de votre séjour d’alterner entre les hôtels traditionnels avec des vrais lits et les ryokans pour ne pas faire trop souffrir votre dos.

Les futons sont installés !!

Les futons sont installés !!

8h : Le petit déjeuner

Après une bonne nuit de sommeil, il est temps de se rendre au petit déjeuner. De la même manière que pour le diner, il faut choisir l’heure à laquelle on veut le prendre, pas question de s’y rendre quand on veut (cela n’est pas très souple mais c’est comme cela que ça fonctionne). Le petit déjeuner japonais peut en dérouter certains : il y a du poisson, de la soupe miso, du riz, … bref il faut aimer le salé. J’avoue que j’ai été un peu surprise la 1ere fois et honnêtement je ne pensais pas pouvoir manger du poisson de bon matin mais à ma grande surprise j’ai adopté ce régime alimentaire plutôt vite ! Dans certains cas, ils proposent comme alternative un déjeuner occidental mais je vous le déconseille fortement car la qualité de celui ci même dans des ryokans de luxe est plutôt décevante.

petit dejeuner japonais

Le petit déjeuner japonais est servi !

10h : Check out

Le check out est relativement tôt, 10h dans la plupart des cas. Mais il faut savoir que les japonais partent souvent après le petit déjeuner et que vers 9h déjà le ryokan est désert… D’ou l’intérêt d’arriver tôt la veille pour profiter de tout cela.

Vous l’aurez compris, dormir dans un ryokan est une expérience incontournable si vous partez pour un séjour au Japon. C’est un peu déroutant mais tellement enrichissant ! N’hésitez pas à vous jeter à l’eau vous en sortirez ravis !

Informations pratiques

  • Pendant les périodes touristiques (je pense au printemps lors de la floraison des cerisiers), il est indispensable de réserver tôt votre ryokan. En effet ce genre d’établissement compte peu de chambres et ils sont très vite complets.
  • Le rapport qualité/prix est souvent déroutant : les prix grimpent à une vitesse folle et je trouve que dans la plupart des cas c’est difficilement justifiable.
  • Pour les bains privatifs ne faites pas comme nous : si vous arrivez le jour J la bouche en cœur pour demander s’il y a encore un créneau disponible on vous répondra souvent par la négative. Alors quelques jours ou semaines avant, n’hésitez pas à envoyer un mail pour faire le nécessaire.
  • Quelques sites web utiles pour faire vos réservations : le très célèbre Booking propose certains des ryokans les plus connus, mais pour les autres vous pouvez consulter les sites suivants : Japanese Guest Houses, Japanese Inn Group et Japanican !

Et vous, avez vous déjà dormi dans un ryokan ? Comment avez vous trouvé l’experience ? N’hésitez pas à nous en faire part sur les réseaux sociaux ou dans les commentaires !

Suivez mes expériences sur les réseaux sociaux : facebook, twitter et instagram ! Mais aussi partagez mon article si il vous a plu avec les boutons ci dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *